​​Roger Gilbert-Lecomte



​​​I WANT TO BE CONFUSED...or The Stopping Place of the Prophet

You make a mistake I am not the one who is equipped
I am the other one the one never waited for
My face under the red mask - glory and shame-
Turns to the wind, the only guide I want for my steps

I shall assume the immobile are statues
In the anger of the thunderstorm with twisted gestures
Which breaks their brow on the ground  brought to ruin
But leaves me standing neither right nor wrong

Do you expect only right of me in the torment?
Terribly stiff and cold absence without rest
To speak to the dead old men it is necessary to find the crack
Through which filters a black beam of the other sun

And if I fall before night along the highway
Face against the ground and both arms outstretched
At the bottom of any silent influx of strength in me
I will redress for the night of bewilderment

And I will come back around you like the voices
Of great waters roaring under the vaulted night
Before the hour and the sign happens do you leave me?
Will only you all who deny the prophet leave me?

Transmuting all of life in a reversal
Of the senses illuminated by immortal agonies
Do you leave me in the atrocious space of my head?
Confusing confused confused confusing

JE VEUX ÊTRE CONFONDU...ou La Halte Du Prophète

Vous vous trompez je ne suis pas celui qui monte
Je suis l'autre toujours celui qu'on n'attend pas
Ma face sous le masque rouge - gloire et honte -
Tourne au vent que je veux pour seul guide à mes pas
 
J'assumerai l'immobilité es statues
Sous la colère de l'orage aux gestes tors 
Qui rompt au sol vos fronts ruines abattues
Mais me laisse debout n'ayant raison ni tort

Qu'espérez-vous de moi seul droit dans la tourmente
Terriblement absent roide et froid sans sommeil
Pour parler aux vieux morts il faut trouver la fente
Par où filtre un rayon noir de l'autre soleil 

Et si je tombe avant le soir sur la grand'route
La face contre terre et les deux bras en croix
Du fond de tout l'influx de force sourd en moi
Je me redresserai pour la nuit des déroutes

Et je remonterai vers vous comme la voix
Des grandes eaux hurlant sous les nocturnes voûtes
Avant l'heure et le signe advenus laissez-moi
Laisses-moi seul vous tous qui niez le prophète

Transmuant toute vie en un retournement
Du sens illuminé par d'immortels tourments
Laissez-moi dans le vide atroce de ma tête
Confondant confondu confondu confondant




Back to Poems